Bujumbura-Commune Mukaza: Du Basketball pour le rapprochement des jeunes

Par   Nestor Kwizera

Samedi 04 juin à 11 heures, au terrain de basketball du Lycée Scheppers de Nyakabiga, deux équipes  des jeunes  des zones de Nyakabiga et Bwiza de la commune Mukaza en mairie de Bujumbura ont livré un match amical de basketball, dans le cadre de la clôture de la phase pilote de la Campagne de Mobilisation des Jeunes de la Municipalité de Bujumbura   pour la Paix.

Devant une foule de spectateurs, les jeunes basketteurs associés à un comédien animateur de la place, Espoir Bwitonzi, Alias B5 ont mené ensemble un match de qualité.  Un spectacle que les amateurs du ballon orange manquaient depuis une année. Il faut signaler que le tournoi de basketball n’est plus organisé dans la Capitale Bujumbura suite à la crise sociopolitique actuelle qui secoue le Burundi.

DSC_0158

Dans leur diversité tant politique qu’ethnique, ces jeunes des zones de Bwiza et Nyakabiga ont livré et terminé en beauté le match sur score de 69-39 points en faveur de l’équipe de Bwiza.

Au delà du match

Au quartier Nyakabiga même qui  a abrité le match, la paix qui régnait avant les manifestations contre le 3ème mandat du Président Nkurunziza n’est pas encore retrouvée. Les gens vivent la peur dans l’âme. Selon les témoignages des habitants, pour le moment, il est difficile de circuler librement d’un quartier à un autre et rentrer à n’importe quelle heure du soir.

Économiquement, que ce soit à Nyakabiga comme à Bwiza (Jabe), l’activité commerciale est en baisse. Les boutiques, salons de beauté, ateliers de coutures, bistrots,… se trouvant au bord des routes principales ont été vandalisés  lors des récentes manifestations datant d’avril 2015. Les magasins, les banques et les stations d’essence commencent à fonctionner timidement même si la clientèle reste à désirer.

Socialement,  les jeunes manifestants issus des partis politiques et autres se sont totalement divisés autour du 3e  mandat. Entre les pour et les contre, du jour au jour, ils se sont affrontés violemment voire entre-tuer. Comme conséquence pour l’instant, leur cohabitation n’est pas parfaite ; les uns et les autres se replient sur eux-mêmes.

DSC_0220

Une paix encore possible,

C’est évident, d’une façon ou d’une autre les jeunes des zones Bwiza et Nyakabiga ont été sérieusement touchés par cette crise sociopolitique datant de 2015. Mais tout n’est pas perdu pour rétablir leur joie, leur solidarité. Il suffit de les réunir ensemble et quartier par quartier autour des projets de ra. Par exemple, les jeunes de Nyakabiga peuvent se mettre ensemble avec ceux de Bwiza en initiant des projets artisanaux (menuiserie, garages, soudure,…). Une fois réussi le pari, personne ne pourra profiter de leur pauvreté et les diviser facilement comme pour le cas actuel.

L’organisation des compétitions sportives multidisciplinaires entre les jeunes de la Capitale Bujumbura  apportera un plus pour la tolérance et l’acceptation mutuelle de leurs divergences d’opinion. Ce fort message  a été lancé par les organisations APD, REJA, APFB, ASFA, UJEDECO porteuses de l’initiative de la Campagne de Mobilisation des Jeunes pour la Paix.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: