Un don de vélos pour changer définitivement la vie de quatre jeunes qui menaient une vie de la rue

Par Pacifique Nshimirimana
« La race humaine doit sortir des conflits en rejetant la vengeance, l’agression et l’esprit de revanche. Le moyen d’en sortir est l’amour » M Luther King.
C’est triste de le dire ainsi, mais le Burundi a passé à une phase historique obscure inoubliable même dans les cœurs des burundais. Nous citons à titre d’exemples : la guerre civile qui a duré plus d’une décennie et qui n’est pas encore au bout des conséquences de toutes ces années de violence. En raison de cette guerre civile au Burundi, la pauvreté a progressé de 48 à plus de 67% parmi la population entre 1994-2006. Cette guerre a handicapé les moyens de subsistance des familles et accru la vulnérabilité à des menaces répétitives comme les inondations, les glissements de terrain, les maladies infantiles, la malnutrition etc. En gros, tous les secteurs abondent un vent épineux.

Parmi les catégories de personnes touchées, celle de la jeunesse n’a pas été épargnée. Signalons ici que la majorité de la population burundaise est composée à plus de 60% de cette catégorie active, néanmoins sans la moindre occupation remarquable. Plus la population burundaise devient galopante, plus le taux de chômage accroît du jour au lendemain. Et le pays se trouve dans une situation ingérable qui mérite des personnes de stratégies et visions extraordinaires. « Le malheur ne vient jamais seul », disaient les français. Au Burundi, on estime actuellement à plus de cinq mille enfants en situation de la rue, et trois mille déjà d’ entre eux, se trouvent à Bujumbura, la capitale.

Quelques des jeunes en situation de la rue, ses paires vivant en famille et les membres de l'APD lors d'une journée interactive

Quelques des jeunes en situation de la rue, ses paires vivant en famille et les membres de l’APD lors d’une journée interactive

Action for Peace and Development, une association sans but lucratif dont la mission est de participer à la consolidation la paix et le développement durable, procède à l’encadrement, la moralisation, la sensibilisation… des ces enfants en situation difficile de la rue dont une grande partie d’eux sont devenus actuellement adultes de la rue, au travail, à l’éducation et /ou apprentissage des métiers afin de les aider à préparer leur avenir avec assurance. Notons que ces jeunes en situation difficile sont scindés en deux groupes à savoir :
-Les enfants de la rue c’est-à- dire ceux, qui la rue est devenue le lieu de vie permanent ;
-Les enfants dans la rue c’est –à-dire ceux qui passent le jour dans la rue et rentrent le soir. Les deux groupes méritent une attention particulière de la part de tout un chacun .Pour certains, ce sont leurs enfants, pour d’autres, ce sont nos frères et sœurs.
Pour eux, la rue est devenue une école de malheur ; ils n’expriment pas ses sentiments par des mots adéquats et les mots exprimant la tendresse ne font pas partie de leur vocabulaire. Donc, ils ont besoin que nous leur témoignons un esprit ouvert et humanitaire.
Dans cette même optique de penser à ces jeunes, Action for Peace and Development a reçu un don de la part des familles de bons cœurs, des humanitaires.Nous profitons cette occasion pour leur témoigner notre sincère gratitude de la part des enfants en situation difficile d’abord, et de notre part ensuite. Ils ont montré un exemple, un signe humanitaire, un spécimen à suivre. De la part des enfants et de nous-mêmes, c’est la joie totale car quatre de ces derniers auront à faire et où à dormir ainsi que de quoi mettre sous la dent sans quémander.

La date du 22avril 2014, c’est une date ineffaçable dans les mémoires de ces quatre jeunes qui, jadis en situation de la rue, mais actuellement en activité lucrative pour eux. Dans cette cérémonie de gaieté de part et d’autre, le responsable du parking Nyakabiga (Bujumbura) , Monsieur Evariste et le responsable de la commission Droit de l’Homme et Genre, l’une des commissions constituantes de l’APD qui suit quotidiennement ces jeunes Monsieur Pacifique, n’ont pas tardé à manifester cette émotion positive à l’égard de ces jeunes en leur donnant des conseils multiples sur comment ils vont se comporter durant leur activité ultérieure. Parmi ces conseils, la discipline, cohabiter avec les autres taxis vélos et les gens de l’entourage de là où ils vont habiter, penser à créer un compte d’épargne pour leur avenir, être responsables d’eux-mêmes et des autres, etc

Les jeunes en train de suivre les conseils de différents intervenants.

Les jeunes en train de suivre les conseils de différents intervenants.

Dans son allocution, le représentant de l’APD a continué dans le même chemin de conseils en remerciant très vivement les bienfaiteurs et en manifestant la joie auprès de ces enfants bénéficiaires à ce don. C’est ainsi qu’il a promis un suivi régulier et d’autres projets allant dans le sens de les soutenir pour le développement durable seront créés.
Le plus âgé de ces jeunes dans son discours, a remercié les bienfaiteurs et l’APD d’une mine assoiffée au travail. Pour de raison d’émotion, la majeure partie de son discours était prise par le mot « Murakoze,Mwarakoze » , « Merci en français » ,et de promettre le courage et la responsabilité à cette tâche nouvelle, la voie au développement.
Tout s’est clôturait par la remise des vélos à ces jeunes dans un climat de joie et de fraternité.

Les membres de l’APD, le Responsable du parking-Nyakabiga et les jeunes en situation difficile (de la rue) lors de la réception du don des vélos.

Les membres de l’APD, le Responsable du parking-Nyakabiga et les jeunes en situation difficile (de la rue) lors de la réception du don des vélos.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: