Epuration en question à Buterere

Par Evode Irakoze

Samedi 15 septembre 2012, les membres d’APD ont effectué une visite écologique à la station d’épuration de Buterere.

 But de la visite: se rendre compte du processus de transformation et d’épuration des déchets avant leur acheminement vers le Lac Tanganyika, mais aussi se détendre après une longue semaine de travail.

Pour arriver à la station, nous avons emprunté un raccourci passant à travers les quartiers 9 et 10 de la commune Ngagara. Là le constat est amer et révolte notre esprit écologiste ; des lieux mal aménagés, des caniveaux bouchés, des eaux de ruissellement stagnantes quand il pleut pour ne citer que cela.

Les dégâts causés par ces eaux sont énormes : les routes goudronnées sont impraticables, les maisons sont menacées de démolition, les déchets apportés par l’eau de ruissèlement restent sur place, source de toutes sortes de maladies.

Arrivée à la station, ce sont des odeurs à peine supportables qui nous accueillent.  L’épuration ne se fait pas d’une manière très efficace. La station compte 6 bassins, rangés parallèlement 3 à 3. Du fait du mauvais entretien de ces bassins, les eaux peuvent passer d’un bassin à l’autre sans passer par la voie normale d’épuration, laquelle voie permet l’élimination des déchets solides de différente taille. Conséquence : l’eau provenant du bassin précédent peut entrer dans le suivant et continuer vers le Lac Tanganyika en l’absence d’une épuration effective.

Image

 

La couleur verdâtre du premier bassin est quasiment la même dans le troisième bassin qui déverse son contenu dans le lac/Photo APD

 Des produits chimiques sont utilisés pour épurer l’eau. Mais vu l’état des choses, le doute ne peut que subsister et des questions se posent : quelle est la qualité de l’eau que nous consommons ? Pourquoi cette station d’une importance vitale pour nous autres consommateurs est-elle si négligée et mal entretenue ? Y a-t-il une prise de conscience des responsables ?Et que manque-t-il pour remédier à la situation ?

Des questions auxquelles seules les autorités compétentes peuvent apporter des réponses. Mais en attendant, la prudence est de mise pour tous les consommateurs, et ceux qui le peuvent sont invités à bouillir l’eau de consommation. 

Advertisements

2 Responses to Epuration en question à Buterere

  1. BIGIRIMANA Jean Bosco says:

    Merci Evode pour l’article. Vraiment c’est domage voir l’eau douce comme le Lac Tanganyika qui n’est entretenue. Le Burundi est béni en la matière, mais nous ne sommes pas conscients de ça. Je proposerais de faire un lobbying pour que les autorités compétentes aient un oeil ouvert et agissent. Que les membres d’APD approchent le Ministère ayant l’eau dans ses attributions pour souligner le cas.

  2. Hakizimana Mireille says:

    Jean Bosco a raison, cette situation merite plus d’attention, il faut egalement approcher les services tecnhiques municipaux(SETEMU)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: